Réforme du secteur de la sécurité burkinabè: mission impossible pour Aimé Barthélemy Simporé ?

Nommé le 5 février à la tête du Centre national d’études stratégiques en défense et sécurité par Roch Marc Christian Kaboré, le colonel Aimé Barthélemy Simporé se voit confier la tâche de réformer le secteur de la sécurité burkinabè.

Ancien attaché de défense à Washington, celui-ci s’était fait remarquer lorsqu’il était à la tête de la division « opérations » à l’état-major général des armées burkinabè.

Alors que la situation sécuritaire se dégrade chaque jour, le colonel a été chargé de proposer au chef de l’Etat un plan de restructuration des Forces armées du Burkina Faso.

Civil, Kaboré continue de se tenir à distance des militaires qu’il juge proches des réseaux de son prédécesseur, Blaise Compaoré.

Depuis son arrivée au pouvoir, aucun gradé n’a obtenu son ticket d’entrée au gouvernement.

Source : africaintelligence.fr

Partager

Laisser un commentaire