Lutte contre la pandémie à coronavirus : « le savon en plus d’enlever les microbes, les tue »

Faute de gel hydroalcoolique, beaucoup de consommateurs avertis se sont souvenus des qualités antibactériennes du savon ancestral. Des acides gras, de la soude caustique, de la chaleur, la recette fabriquée avec principalement deux composés obligatoires que sont : les acides gras qu’on trouve dans les huiles et une base caustique (soude caustique ou hydroxyde de potassium) produit un nettoyant alcalin offrant des qualités antibactériennes incomparables avec les savons de synthèse. « Le savon est naturellement antiseptique par son Ph élevé qui va de 8 a 10 et désinfecte donc pratiquement tout ce qui est biologique ».

Au cours de l’émission « Le monde politique » sur la chaine de télé 3TV, le samedi 28 mars 2020, le Docteur Badjoré Ouattara, chercheur à l’IRSS, a indiqué que « la boule de savon est déconseillée pour se laver les mains. On y laisse des microbes là-dessus en l’utilisant donc il ne doit pas être directement à portée de main. Il faut utiliser du savon liquide. Dans un tel contexte où on veut briser la chaîne, il faut donner l’information juste aux populations ».

Pour en savoir davantage, nous avons contacté Sié Yannick Kam, Maître ès Sciences en Microbiologie et ingénieur en industrie agroalimentaire. Pour ce qu’il sait des lessives : « les savons solides sont fabriqués avec principalement deux composés obligatoires que sont : les acides gras qu’on trouve dans les huiles et une base caustique (soude caustique ou hydroxyde de potassium) ».

Le savon a les effets suivants : « Détergent, moussant, décapant des salissures ». La formation des micelles permet de capter tous les salissures sur les surfaces en contact. Il enlève de ce fait les saletés et réduit la quantité de microbes sur les surfaces sales. De plus le savon est un milieu basique qui empêche la prolifération des microbes (bactéries, levures, moisissures, virus) sauf les basophiles extrême.

Pour ce qui est des gels hydroalcooliques retenons que l’alcool est un fixateur de microbes. Il ralenti la prolifération des microbes mais son effet s’estompe après évaporation de l’alcool. « Je préconise l’utilisation des savons couplé à l’eau de Javel car dans l’eau de javel nous avons du chlore, résiduel qui protège à long terme. Sinon le savon en plus d’enlever les microbes, les tue », Sié Yannick Kam.

Partager

Laisser un commentaire