Besko, la fille de Bankuy : une des rares rappeuses du Burkina

BESKO de son nom à l’état civil KOETA Sanwè Bertille est l’une des rares rappeuses du Burkina Faso. Née dans la belle cité de Bankuy à Dédougou (Boucle du Mouhoun) elle y passa son enfance et y fut ses premiers pas dans cet univers musical en Septembre 2002 en participant au concours Nescafé rap tour.
Ce fut une halte momentanée après l’obtention de son baccalauréat en 2004 car ne pouvant allier « Ecole et Musique », quand elle rejoignît donc la capitale Ouagadougou pour ses études supérieures en Histoire et Archéologie à l’Université de Ouagadougou.
Son rap étant sa vie comme elle le dit dans un titre de son premier album, l’artiste ne pouvait être indifférente aux sollicitations des étudiants lors des bals de fin d’année ainsi que les compétitions musicales et prestations diverses. Engagée et appréciée dans son genre musical et ses messages pertinents, elle a reçu des prix notamment celui du « Meilleur Artiste Féminin » lors des compétitions organisées par le CENOU (Centre National de Œuvres Universitaires) en 2006. Grâce à ses efforts quotidiens pendant ses temps libres et les cachets de ses différentes prestations (SNC 2008 et 2010 ; SITHO 2008 et 2010 ; SIAO 2008 pour ne citer que ceux-là), elle a pu entrer en studio en février 2008 pour ressortir en 2010 avec un album de dix (10) titres « Reviens Maman » en hommage à sa chère mère qui n’est plus. Cet album, sorti le 27 Octobre 2010 au CENASA (Conférence de presse) et le 11 Février 2011 à la salle de ciné de Dédougou (Concert dédicace), est un hymne contre les violences faites aux femmes et aux jeunes filles. L’artiste a offert à ses fans un concert live inoubliable le 13 Avril 2013 au Jardin de la Musique Reemdoogo.


Une seconde pause dans sa carrière musicale s’impose et ramena l’artiste, désireuse de chercher davantage le savoir, sur les bancs d’une école supérieure de la place pour des études en Communication d’Entreprises de 2012 à 2014. BESKO revient donc dans le show biz après la réussite de son DTS, avec des projets de deux festivals (l’un de hip hop féminin dénommé ‘‘Femina Hip Hop’’ et l’autre en faveur des femmes appelé ‘‘ Village de la femme Moussoya yé Kobayé ’’ qui tous les deux sont à leur deuxième édition en 2019 et dont elle est la promotrice.
L’artiste pour la relance de sa carrière musicale, a offert un concert live de rêve plein d’émotions à ses fans le 24 Février 2017 à l’Institut Burkinabé à Ouagadougou.
BESKO a d’ailleurs fait deux prestations remarquables à la 14ème édition du Festival des Masques à Dédougou le 28 février 2018 et le 1er mars 2018, et une autre à la première édition de la semaine de la femme au Jardin Kaboré à Bobo-Dioulasso le 3 mars 2018.
Deux concerts inédits ont été donnés par l’artiste le 28 Juillet 2018 à la Maison des jeunes de Bamako à l’occasion de la deuxième édition du festival ‘‘le Mali a des rappeuses’’ et le 1er Septembre 2018 au plateau de sport de Daoudabougou à Bamako lors de la première édition de Dallas Hip Hop.
Cette talentueuse rappeuse sans frontières ni barrières, toujours pour la défense de la femme (mère de l’humanité) et de la fille (femme de demain), continue de travailler d’arraches pieds pour la commémoration de ses onze années de carrière musicale et pour la sortie officielle de son second album de onze (11) titres ‘‘ Née pour briller ’’, prévue le 25 Mai 2019 à la salle de spectacle du Conseil Régional de Dédougou à 20h11mns en semi live et 21 décembre 2019 à l’Alliance Africaine (ex Institut Burkinabé Georges KABORE à Ouagadougou à 20h en live.

Partager

Laisser un commentaire