Démissionnaires de l’ADF/RDA pour l’UPC : Gilbert Noël Ouédraogo dément les allégations de Jules Ilboudo et demande le retrait de son mandat

Des militants du Kadiogo de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) en présence du président du parti Gilbert Noël Ouédraogo ont entretenu la presse sur la démission de 600 de leurs militants qui ont rejoint l’UPC le dimanche 18 juillet 2021 au siège de l’ADF/RDA à Ouagadougou. Pour Gilbert Noël Ouédraogo seuls deux de leurs militants notamment le conseiller Jules Ilboudo et la nommée Bibata Dera ont quitté le parti. Il a donc démenti les allégations du conseiller municipal prétendant qu’il est parti avec 600 militants. Il a indiqué que le parti compte saisir la justice afin que le mandat de conseiller municipal soit retiré à Jules Ilboudo.

Le président du parti, Gilbert Noël Ouédraogo

On se rappelle que le 10 juillet dernier, la presse relayait une information indiquant que toute une section du parti ADF/RDA notamment 600 militants avec à sa tête le conseiller municipal Jules Ilboudo rejoignaient l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Mais pour le président du parti, Gilbert Noël Ouédraogo, il n’en est rien. Et de préciser qu’il n’y a que 2 personnes qui ont déposé de façon officielle leur démission dont le conseiller Jules Ilboudo et Bibata Dera. Il a soutenu que « les responsables des secteurs ont fait le point et nous ont confirmé que les 600 personnes dont on parle sont inconnues des bataillons de l’ADF/RDA ».

Il a confié que Jules Abdoul Rasmané Ilboudo, porte-parole des démissionnaires a été nommé secrétaire général à titre provisoire et « n’est d’ailleurs pas à jour de ses cotisations ». « Il est parti comme il est venu. Et en plus de lui, il y a une autre en la personne de Bibata Dera qui est sur nos listes et avait déposé sa démission », a-t-il renchéri. Gilbert Noël Ouédraogo de prévenir que si Jules Ilboudo n’arrêtait pas les déclarations sur les 600 « faux démissionnaires », l’ADF/RDA saisira la justice pour usurpation de titre et faux et usage de faux.

Aussi, a-t-il soutenu que le parti saisira le ministre en charge de l’administration territoriale pour que le mandat de conseiller municipal à la mairie de Komsilga de Jules Ilboudo lui soit retiré au profit d’un autre militant puisqu’il n’est plus membre du parti. « Il siège au niveau du conseil municipal au nom de l’ADF/RDA. Si lui-même est conséquent, il devrait quitter ce conseil municipal. Donc finalement ses aspirations, c’est d’être à gauche et à droite. On se perd à vouloir le suivre. Nous avons écrit et nous allons retirer ce mandat conformément à ce qui est prévu par la loi », s’est voulu clair Gilbert Noël Ouédraogo.

Quant à Assane Zoromé, coordonnateur du comité chargé de choisir un secrétaire général, a laissé entendre que c’est après la publication des résultats des élections législatives que Jules Ilboudo a décidé de démissionner. « C’est une décision personnelle et nous pensons que dans un parti cela peut arriver »,a-t-il signifié. Il a terminé que le sieur Jules Ilboudo a cité des noms de secrétaires généraux qui ont démissionné avec lui pour rejoindre l’UPC. Pourtant pour Assane Zoromé, personne ne reconnait ces personnes citées par Jules Ilboudo dans le parti.

Partager

Laisser un commentaire