Banque & Finance: le PDG du Groupe EBOMAF, lance IB Holding au Togo

Le patron de la société ouest-africaine de BTP Ebomaf, Mahamadou Bonkoungou, déjà présent dans le secteur bancaire du Burkina Faso et de Djibouti, implante au Togo IB Holding, probablement pour reprendre la BTCI (Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie) et l’UTB (Union Togolaise de Banque) en voie de privatisation.

Pressenti pour la reprise de la BTCI (Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie) et l’UTB (Union Togolaise de Banque), Mahamadou Bonkoungou, le magnat burkinabé des BTP, vient d’implanter au Togo, IB Holding, un bras financier, dédié à la “prise de participation dans les entreprises du secteur bancaire et financier”.

Selon Togo First, la compagnie financière, créée le 29 juin dernier et immatriculée au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM), consignée sous forme de Société anonyme unipersonnelle (SAU), est dotée d’un capital social d’amorçage de 30 milliards FCFA. Avec pour objet, “la prise de participation dans les entreprises du secteur bancaire notamment les établissements de crédit, les établissements de monnaie électronique, les systèmes financiers décentralisés, les compagnies financières, les entreprises de services auxiliaires et toute autre entité dont l’activité y serait rattachée.”

C’est Mahamadou Bonkoungou lui-même qui présidera le Conseil d’Administration (CA) de la société financière dont le QG est à Tokoin Casablanca où est basée Ebomaf également, à Lomé.  Nabil Tahari, Administrateur chez IB Bank est à la tête de la société, en qualité de Directeur Général, apprend-on.

En janvier dernier Mahamadou Bonkoungou a lancé à Djibouti les activités d’IB Bank, un établissement qu’il a racheté en 2018 au Burkina Faso.

Le milliardaire burkinabé qui a fait fortune dans les BTP, avec sa société Ebomaf, présente dans plusieurs pays de la sous-région, renforce sa position à Lomé avec IB Holding.

Agence Ecofin

*Le titre est de la Rédaction

Partager

Laisser un commentaire