Économie/2021 : l’année de l’autonomie financière ?

Dans notre dernier numéro de l’année 2020, nous avions planté le décor sur la question des bilans de l’année en ce qui concerne les Etats africains. Nous débutons l’année donc au niveau micro à savoir au plan des individus. S’il y a une chose qui a marqué 2020 au plan économique c’est bien le recul du niveau général de consommation des ménages à travers le monde, lui-même induit par la baisse de l’activité économique mondiale. L’année 2020 a en effet été marquée à partir du 3e trimestre par des annonces de plans de licenciement en masse (environ 65 000 emplois perdus en France au 3e trimestre de 2020, environ 17 millions d’emplois perdus aux USA sur les 3 premiers trimestres de l’année etc.) et ces licenciements ont eu pour conséquence, la baisse des revenus des citoyens et par ricochet la baisse de la consommation au niveau mondial. En Afrique, le FMI prévoit même un accroissement de l’extrême pauvreté.

Cependant, ne vous y méprenez pas, beaucoup de personnes se sont enrichies en 2020 et ces personnes qui sortent du lot sont à féliciter. Ces personnes sont de plusieurs natures mais ont fait du profit presque dans le même domaine : la finance, la bourse

Le 1er groupe de ceux qui se sont enrichis est composé des grandes fortunes mondiales : en effet l’année 2020 a connu un accroissement fulgurant de la fortune des plus riches du monde. Jeff Bezos par exemple a vu sa fortune passer de 115 milliards de dollar en début d’année à plus de 200 milliards en fin aout 2020 soit un accroissement de 85 milliards en une année (un record d’après certains médias). Mark Zuckerberg aussi n’est pas en reste et après la baisse de sa fortune en 2019 (liée aux nombreux scandales dont a fait face Facebook), il est revenu en force avec une fortune qui a bondi de 25 milliards ou encore Bill Gates qui a vu sa fortune bondir de 18 milliards. La palme d’or de la croissance de fortune en cette année 2020 est détenue par Elon Musk CEO de Tesla, la fabrique de véhicules électriques qui a vu sa fortune grimper de 140 milliards pour le placer à la place de 2e fortune mondiale avec 167 milliards. Toutes ces personnes ont vu leurs fortunes s’accroitre pas par l’augmentation de leur activité économique mais plutôt un accroissement massif des valeurs de leurs titres dans les grandes places financières (Tesla par exemple a vu sa valeur grimpé de 700% en 2020).

Ces grosses fortunes ne sont pas les seuls qui se sont enrichis durant l’année 2020. En effet les investisseurs sur les devises ont eu aussi leur compte. Le 3e half du bitcoin a fait grimpé extraordinaire sa valeur qui est passée d’environ 6 000 dollars en début d’année à 30 000 dollars dans la dernière semaine de l’année, les investisseurs et autres traders se sont donc frottés les mains. L’investissement dans l’or n’a pas été un mauvais pari en 2020. En effet son cours a connu une évolution positive durant l’année passant d’environ 1 400 dollars l’once à plus de 1 800 dollars l’once en décembre dernier. L’or a été considéré par beaucoup comme étant la véritable source sûre de réserve de devises durant la crise ce qui a beaucoup influencé son cours. Les investisseurs dans le forex aussi ont connu de bons moments en 2020 à cause notamment de la guerre commerciale entre les 2 premières puissances économiques mondiales qui a fait varié le fréquemment le cours de leurs devises et donc créer des profits pour beaucoup d’investisseurs.

Ces éléments montrent que malgré la crise économique mondiale née elle-même de la crise sanitaire, des gens ont réussi à s’en sortir et il n’y a pas d’excuses pour ne pas tirer son épingle du jeu. Travaillons en 2021 à maitriser les sillons de l’investissement dans la finance. Pour le moment, c’est le seul véritable gage de stabilité financière. Maitriser ces éléments ne signifie pas prendre son argent aller confier à des non professionnels pour trader pour vous mais simplement investir dans sa propre formation en vue d’acquérir les connaissances nécessaires pour se faire de l’argent sur internet. L’autonomie financière devra être votre combat au quotidien où que vous soyez.
Sur ces notes toute l’équipe de L.E.F souhaite bonne et heureuse année à tous les lecteurs et donne rdv à chacun au soir de 2021 pour le bilan.

Mamadou BARRY
Économiste Gestionnaire
Doctorant en Sciences de Gestion (CESAG)

Partager

Laisser un commentaire