Élections législatives 2020: Samy PALE, l’espoir de la jeunesse dans le Poni

Il est  né le 10 Mai 1985 à Bouroum-Bouroum dans la province du Poni ( Gaoua), consultant en sécurité et diplômé en stratégie Militaire, il es aussi PCA de l’Association Baa-n Lu

Samy PALE est certainement le plus jeune candidat de la province du PONI dans le cadre des élections législatives du 22 novembre 2020.

Le Consultant en sécurité n’est pas que le plus jeune des candidats, Samy Palé est quasi l’un des jeunes le plus actif sur le plan de développement de la localité.

Dans le cadre de ses activités, Samy Palé a accompagné 27 jeunes dans des opérations de permis de conduire organisées par le Ministère en charge de la Jeunesse, 37 jeunes dans les projets de jeunes (FAIJ, FAPE, FAPPA), 22 jeunes dans le recrutement des contingents militaires et 12 000 femmes à la formation des AGR.

Sur le plan culturel, il est un grand promoteur est auprès de sa communauté. Le concepteur du projet FESTINAP avec propriété intellectuelle. (Mausolée Nani PALE) en 2014.

Le jeune intrépide de la province du Poni ira jusqu’à coordonner un projet d’implantation d’industrie de souchet dans la commune de Loropeni avec l’appui de l’ONG WifEdication.

Engagé dans le Poni comme tête de liste du Parti de coalition AFA ( AJIR, FFS et Alliés) son message est clair, il ne s’agit pas de former, mais comment les occuper.

Toutefois, si les jeunes du Poni lui accordent leur confiance, il promet de participer à recardrer nos lois politiques au Burkina, car estime-t-il. Les peuples ont besoin d’être éduqué (éducation citoyenne); prendre des mesures sur l’éducation scolaire et institutionnelle.

La région du Sud-ouest reconnu comme un des potentiels dans la production agricole, Samy PALE grâce à ses multiples formations dans le domaine, agronomique à l’extérieur promet de se battre pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire dans la localité voir le Burkina. Pour la sécurité étant lui-même acteur du domaine, il semble cela ne sera pas un secret pour lui pour venir à bout de l’insécurité.

Partager

Laisser un commentaire