Élections présidentielle et législatives 2020 : appel du Conseil national des OSC

Ceci est message Conseil national des OSC. Dans cette note le CNOSC « constate que les campagnes se déroulent globalement de manière satisfaisante ». Voilà pourquoi en cas de recours, il appelle les candidats à privilégier la voie légale.

 Depuis le 31 octobre 2020, le Burkina Faso est en campagnes pour l’élection au poste du Président du Faso et pour les élections aux postes des Députés à l’Assemblée nationale.

 Ces campagnes couplées pour les élections couplées, se déroulent à un moment où le Burkina Faso vit une situation sécuritaire sans précédent et la pandémie à coronavirus.

 Face à ces élections à enjeux certains et à la situation particulière, le peuple burkinabè, dans un élan collectif, a prôné un processus électoral apaisé à travers de multiples actions et appels dont la signature d’un pacte de bonne conduite signé par les principaux acteurs impliqués dans le processus électoral.

 Le Conseil national des OSC constate que les campagnes se déroulent globalement de manière satisfaisante. Il félicite les partis politiques, toutes tendances confondues et leurs militants, pour cette hauteur de vue qui met en avant l’intérêt général de la Nation. Il encourage tous les acteurs à maintenir cet esprit de responsabilité et de patriotisme pour les élections apaisées jusqu’à la décision finale des instances compétentes sur les résultats.

Il invite les candidates et candidats en compétitions à privilégier les voies légales de recours en cas de besoin de réclamations.

Notre pays est notre seule richesse et chaque citoyenne et citoyen à l’obligation d’œuvrer à le protéger et à l’entretenir. C’est pourquoi, tout idée de violence ou toute violence doit être bannie en périodes d’élections démocratiques.

 Bonnes élections pour tous les Burkinabè.

Ouagadougou, le 17 novembre 2020 

Le Président du Conseil national des OSC

 Jonas HIEN

Partager

Laisser un commentaire