Campagne électorale/Burkina: le premier barrissement de l’éléphant se fait retentir à Ouagadougou

  • Le processus électoral de novembre 2020 au Burkina Faso, est en marche depuis ce 31 octobre 2020. L’Alliance pour la démocratie et la fédération / rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) a choisi d’ouvrir officiellement la campagne à Ouagadougou par un giga meeting.

Au cours de cette rencontre de communion entre le candidat de « l’éléphant » et ses militants et sympathisants, Gilbert Noël Ouédraogo a présenté officiellement les grands chantiers de son programme baptisé « Pour l’unité, pour la Patrie, pour la nation de la nouvelle espérance », les 5 ans à venir pour les Burkinabè.

« Pour l’unité, pour la Patrie, pour la nation de la nouvelle espérance » est un projet de société chiffré à 17 600 milliards FCFA avec 70 % de ressources internes et 30 % d’apports externes.

Au nombre des grands chantiers du quinquennat (2021-2025) de Gilbert Noël Ouédraogo, on peut retrouver, la sécurité, la santé, l’éducation et l’emploi, identifiés comme actions prioritaires.

« Naamdouda » entrevoit également au cours de ces 5 ans un gouvernement rationnel avec 25 ministres avec un quota de 30 % de femmes, posé sur les valeurs de la performance, de la gestion vertueuse, de l’exemplarité.

Au regard de son de programme et l’actualité nationale, l’avocat de profession estime qu’il est l’homme de la situation. «Plus d’un million de déplacés à l’intérieur du territoire. Nous avons une situation économique difficile. Nous avons des jeunes qui peinent à trouver un emploi », explique «Naamdouda Ouédraogo ».

Selon ses propos, il faut trouver des réponses imminentes à ces questions. Voilà pourquoi il est candidat à la magistrature suprême.

Cette rencontre entre le candidat l’éléphant et ses militants a été ponctuée par un cours magistral sur le processus de vote et comment choisir le parti de l’éléphant le 22 novembre 2020.

 

Partager

Laisser un commentaire