Prix PAxSahel pour le journalisme sensible aux conflits : la 4e édition prévue du 15 au 30 septembre 2020

Les membres du Réseau d’initiative de journalistes (RIJ) étaient face aux hommes de médias le samedi 12 septembre 2020 à Ouagadougou. Objectif, procéder au lancement de la 4e édition du prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits.

Dans le but de promouvoir l’excellence dans le traitement de l’information liée aux conflits, le Réseau d’initiative de journalistes (RIJ) avec l’accompagnement de son partenaire, la Deutsche Welle Akademie (DWA) a procédé au lancement de la 4e édition du prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits. 

Ce prix est un concours ouvert aux journalistes de trois pays du Sahel à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Pour cette 4e édition, ont fait savoir les membres du réseau, les œuvres en compétition doivent avoir été produites, publiées ou diffusées entre le 1er décembre 2019 et le 30 septembre 2020. 

« Un jury de professionnels des médias et d’experts dans le domaine des conflits sera mis en place pour analyser les producteurs et retenir les trois meilleures œuvres dans trois catégories : radiodiffusion, télévision (y compris le Mojo), la presse écrite et la presse en ligne », ont fait savoir les membres du RIJ. A l’issue de la réception des œuvres, seront récompensées les trois meilleures œuvres dans les catégories radio, télévision et presse écrite y compris la presse en ligne. 

Innovations majeures

En premier lieu, le secrétaire à l’organisation du RIJ, Adama Salambéré, a indiqué que le RIJ a décidé de rehausser la valeur et la portée du prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits par des trophées. Egalement, il a fait savoir qu’en plus des attestations et des enveloppes financières émanant du RIJ et du matériel de production offert par le partenaire DWA, les lauréats de cette 4e édition repartiront avec des trophées. 

La deuxième innovation concerne l’instauration d’un prix spécial dénommé prix spécial Koffi Ametepe du nom du premier coordonnateur du RIJ. Selon lui, ce prix est pour eux une façon spéciale de rendre hommage au Dr Koffi Amétépé qui malheureusement a quitté la terre des hommes en décembre 2019. Mais aussi, dit-il, ce prix vise à amener les jeunes journalistes à suivre les traces de Koffi Amétépé et à embrasser ses valeurs d’intégration, de travail acharné et d’innovation. 

Enfin, la troisième innovation a-t-il, déclaré concerne la diffusion d’extraits d’œuvres des lauréats lors de la soirée de récompense. Par ailleurs, Adama Salambéré a indiqué que les œuvres constitutives de candidatures au prix PaxSahel 2020 seront reçues physiquement du 15 au 30 septembre 2020 au siège du RIJ à Ouagadougou ou en ligne sur.

Par Wend-Benodo

Partager

Laisser un commentaire