3e édition de la Foire Burkin’Daaga : Du 26 octobre au 1er novembre 2020 sur le site du FESPACO 

L’association Burkina Wa-mêdô était devant la presse le 1er septembre 2020 à Ouagadougou. Objectif, informer de l’organisation de la 3e édition de la Foire du Burkin’Daaga acte 3 qui avait connu un arrêt suite à l’apparition de la COVID-19  au Burkina Faso qui se tiendra du 26 octobre au 1er novembre 2020 sur le site du FESPACO. 

Le présidium lors de la conférence de la presse

La 3e édition de la Foire du Burkin’Daaga aura lieu du 26 octobre au 1er novembre 2020 sur le site du  FESPACO. C’est la principale information qui est sortie de la rencontre entre les hommes de médias et les premiers responsables de l’Association  Burkina Wa-mêdô ce 1er septembre. Une 3e édition qui se tiendra sous le thème :  « process,innovation et transfert technologique : quelles stratégies nationales pour intégrer les chaines de valeur régionales et internationales ? » sous le  co-patronage du président de l’Assemblée nationale et du ministre de l’Agriculture, sous la présidence du ministre en charge du commerce et le parrainage de sa Majesté Wogd Razang-Naaba Poulma de la délégation consulaire du Centre-ouest . La foire réunira des experts de l’univers de l’agroalimentaire, de l’industrie, de l’art, des équipements, des emballages, entre autres. Cette année l’innovation majeure sera l’ouverture de quelques stands dédiés à la zone UEMOA car selon le président de l’Association, ils veulent faire connaitre les produits du Burkina hors du pays afin qu’ils soient mieux connus dans l’espace UEMOA à travers le slogan  « mois du consommons local dans toute la zoner UEMOA ».  Il a aussi indiqué que depuis la première édition jusqu’à ce jour c’est un  bilan positif qui se dégage car cela a permis à des participants de devenir des chefs d’entreprise, à booster leurs entreprises.  « Grâce au Burkin’daaga il y a certains qui ont pu se réaliser à travers la création de leur entreprise dont les produits ont inondé le marché nationale comme sous-régionale ».  Quant au principal conférencier, le président d’organisation  de cette 3e édition, Abdoul Kader Kondonbo,  ils sont fiers car chaque année le gouvernement  prête une oreille attentive au Burkin’Daaga.  Toute chose qui les rassure sur la justesse de leur initiative. Il n’a pas manqué d’inviter les Burkinabè à faire du « consommons ce que nous produisons et produisons ce que nous consommons »  un sacerdoce afin que l’économie burkinabè puise compter dans le concert des nations. 

Partager

Laisser un commentaire