Gilbert Ouédraogo à propos de l’accord politique : « cet accord apporte un espoir pour notre pays » 

Le mardi 18 août 2020 a eu lieu la signature de l’Accord politique de l’Opposition pour les élections de novembre 2020 (APO/2020). Un évènement politique majeur qui va influencer positivement la vie des Burkinabè. 

Les signataires de l’accord

Au Burkina Faso, les prochaines consultations électorales avancent à grands pas. Les élections présidentielle et législatives sont prévues pour le 22 novembre 2020. A cet effet, l’ambition des partis de l’opposition, c’est de réaliser l’alternance politique au Burkina Faso. Voilà̀ pourquoi elle a décidé dans la matinée du 18 avril 2020 à travers l’Accord politique de l’Opposition pour les élections de novembre 2020 (APO/2020) d’aller en rang serré.

L’APO/2020 concerne des partis politiques membres et non- membres du Cadre de concertation du chef de file de l’opposition (CFOP) et des candidats indépendants aux élections couplées présidentielle et législatives de 2020. Cet accord vise, entre autres, pour les signataires à soutenir celui d’entre eux qui parvient au second tour. 

Maître Gilbert Noël Ouédraogo

Pour le président-candidat Gilbert Noël Ouédraogo de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain, (ADF- RDA), il était opportun au regard de la situation nationale que les partis se mettent ensemble pour offrir une alternative crédible aux Burkinabè en 2020. 

Pour les raisons qui ont motivé́ la signature d’une telle convention, le président- candidat de l’ADF-RDA a soutenu en ces termes : « aujourd’hui au Burkina, nous avons besoin de tout le monde. C’est le rassemblement que nous voulons faire et nous avons besoin de toutes les forces politiques. Vous avez vu que les partis sont associés. Cela pour nous donner le plus grand nombre de chances »

« Vous voyez, nous avons dépassé le cap d’un million de personnes déplacées dans notre pays dans près de 250 communes et chaque jour avec son nombre de morts. Cet accord est une alliance qui va nous permettre en cas de second tour, s’il y en a parce que nous avons prévu les dispositifs en la matière. Tous les partis politiques signataires de l’accord s’obligent à soutenir celui qui parmi d’entre nous sera au second tour. Cet accord apporte un espoir pour notre pays le Burkina Faso pour un changement, car les 5 années passées ont été particulièrement très difficiles pour le pays. Et il est temps que nous apportions des mutations profondes afin de répondre aux besoins des populations en sécurisant notre territoire. Ramener les personnes déplacées dans leur zone et faire la réconciliation nationale », a-t-il expliqué. 

Les signataires de l’accord

Selon le président du Réseau libéral africain, cet accord va au-delà̀ de la simple signature parce que dans cet accord il est prévu que si le candidat a un problème d’ordre politique, naturellement que tous les partis politiques signataires de l’accord se mobiliseront pour apporter la réponse qu’il faut à cette question. « D’ailleurs sur la question de la campagne déguisée, nous sommes en train de nous mobiliser, nous sommes en train de regarder les textes pour agir parce que nous ne sommes pas satisfaits de ce qui se passe. Et dorénavant, c’est ensemble que nous allons avancer », a souligné́ Gilbert Noël Ouédraogo. 

Télécharger l’intégralité de l’accord politique de l’opposition en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Accord Politique de l’Opposition burkinabè 2020

Partager

Laisser un commentaire