Litige foncier entre des propriétaires terriens et le conseil municipal de l’arrondissement 4/Ouagadougou: un protocole d’accord signé entre les protagonistes sous l’égide du Médiateur du Faso 

Le Médiateur du Faso a rencontré dans la matinée du 13 août 2020 des propriétaires terriens et le Conseil municipal de l’arrondissement 4 de Ouagadougou pour la résolution d’un problème foncier qui opposait les deux parties. Discussions qui ont permis à la signature d’un protocole d’accord. 

Une photo de famille pour immortaliser le protocole d’accord

C’est un ouf de soulagement que peuvent souffler les propriétaires terriens et le conseil municipal de l’arrondissement 4 de Ouagadougou. En effet un problème foncier opposait les deux parties qui risquaient de s’imploser. C’est pour éviter cela que le Médiateur du Faso a été saisi afin de trouver une solution pérenne à ce problème. 

Dans cette matinée du 13 août dernier, Saran Sérémé s’est réjoui que le dialogue ait prévalu dans cette crise et a permis de trouver un accord qui arrangera les deux parties. Le Médiateur du Faso a indiqué que son institution a été saisie pour trouver une solution à l’amiable à cette crise. Toute chose qui risquait de mettre en mal la cohésion sociale dans la communauté. 

C’est pourquoi   l’institution s’est sentie interpellée et a travaillé pour la résolution définitive de cette crise   pour le bonheur de tous. Elle a confié qu’après plusieurs échanges, chaque partie a consenti des sacrifices pour aboutir à la signature de ce protocole d’accord. Elle a remercié les autorités coutumières dans la conduite de la défense de leurs droits et cela de manière légale à travers les institutions républicaines. 

Aussi, elle a félicité les premiers responsables de la mairie de l’arrondissement 4 qui ont été à l’écoute de l’institution et qui ont consenti des sacrifices afin de parvenir à cet accord. C’est pourquoi elle a remercié le maire Anatole Bonkoungou et ses collaborateurs en ces termes :« Ils ont priorisé et privilégié la voie de la paix, du dialogue pour que nous trouvons une solution à la réalisation de l’industrie de transformation cotonnière qui doit être installée dans la zone de Polesgo ».  

Le Médiateur du Faso a fait savoir que ce sont les propriétaires terriens qui seront bénéficiaires de cette usine, car selon elle, ce sont leurs enfants, femmes, frères qui seront recrutés pour la réalisation de cette infrastructure et ce sont ces derniers qui y travailleront. Et pour ces personnes qui seront déplacées du fait de la construction de cette infrastructure, ces dernières seront relogées dans les conditions les meilleures. 

Elle n’a pas terminé sans remercier les personnes ressources qui ont permis d’arriver à ce dénouement sans oublier de rappeler qu’il est toujours meilleur de privilégier la voie du dialogue, de la conciliation, de la réconciliation afin de sauvegarder la paix au Burkina Faso. Elle a demandé aux uns et aux autres de toujours surpasser les solutions conflictuelles qui sèment souvent le désarroi. 

Le maire de l’arrondissement 4 de Ouagadougou a remercié le Médiateur du Faso qui est arrivé à cette signature d’accord afin de mettre fin à cette crise.  Selon lui, les problèmes de foncier ne sont pas toujours simples à gérer, donc c’est avec une main de maitre que Saran Sérémé a pu régler ce problème. Il a aussi remercié les différents acteurs qui ont permis de régler ce problème né d’une incompréhension et d’aboutir à ce protocole d’accord.

Il a indiqué que le conseil municipal travaillera à respecter les termes de l’accord pour l’intérêt de tous. Le Polesgo Naaba a aussi remercié le Médiateur du Faso pour la résolution de cette crise. Il a fait savoir qu’ils sont pour le dialogue, pour la paix, la cohésion afin que le Burkina soit toujours en paix et que l’usine soit installée pour l’intérêt de tous. Le Dapoya Naaba de Polesgo a aussi remercié le Médiateur du Faso son geste à leur égard et leur permettra maintenant de se tourner vers l’avenir.

Par Yacouba Traoré 

Partager

Laisser un commentaire