INSCRIPTION SUR LE FICHIER ELECTORAL : NDH-Burkina dans les rues et marché de Saaba pour sensibiliser les populations

Après sa conférence de presse le 19 juin dernier, l’organisation Nouveaux droits de l’homme (NDH-Burkina) était le 26 juin dernier dans les rues de Saaba et dans son marché. Objectif, sensibiliser les populations de cette commune à aller se faire enrôler sur le fichier électoral en vue des échéances électorales de novembre 2020. Le président de cette organisation en a profité pour se faire enrôler et encourager les agents enrôleurs.

Ce sont prospectus en main que l’équipe de NDH-Burkina avec à sa tête son président, Idrissa Birba a sillonné les artères de la commune de Saaba pour la sensibilisation de la population à aller s’enrôler sur le fichier électoral. Toute personne rencontrée aux abords de la voie ou au niveau des feux tricolores après avoir reçu un prospectus de la CENI portant sur l’enrôlement biométrique a été sensibilisée à aller se faire enrôler s’il a au moins 18 ans. Après cela « le commando » de NDH-Burkina s’est rendu au marché de Saaba pour la poursuite de sa mission. « Allez-y vous faire enrôler si vous avez 18 ans révolu en vue des élections du 22 novembre 2020 », tel est le message qu’on pouvait entendre de l’équipe de NDH-Burkina. Chaque coin et recoin du marché a été visité afin que le grand nombre comprenne l’importance d’aller se faire enrôler. Après cela, pour donner le bon exemple, le président de NDH-Burkina est allé se faire enrôler dans un site d’enrôlement de la commune rurale de Saaba. C’est tout heureux qu’il a reçu sa carte d’électeur des mains d’un agent enrôleur. Il en a profité pour les encourager pour le travail abattu. C’est tout heureux que Paul Yougbaré, cadre d’appui de la CENI dans la commue rurale de Saaba a reçu l’équipe de NDH-Burkina.  Il a fait savoir qu’ils ont en charge 50 sites dans la commune rurale de Saaba et qu’ils  ont débuté l’enrôlement biométrique  dans ces sites depuis le 23 juin et qui prend fin le 9 juillet prochain. Côté affluence, il a fait savoir que c’est maintenant que les uns et les autres viennent se faire enrôler et qu’au fur et à mesure, il y a une certaine affluence, car dès le début, beaucoup n’étaient pas informés, mais maintenant la donne est en train de changer. « A présent, il y a des sites où nos OPK travaillent sans relâche », a-t-il signifié. Paul Yougbaré a confié qu’ils ne rencontrent pas de difficultés majeures sur le terrain à part quelques-unes notamment au niveau des appareils. Comme quelques difficultés qu’il a énumérées, il y a entre autres, le problème d’électricité pour alimenter les batteries des appareils.  Aussi, il a invité les partis politiques à jouer leur rôle dans la sensibilisation de leurs militants en particulier et des Burkinabè en général à aller se faire enrôler. Car selon lui, le rôle de la CENI est technique  « maintenant ceux qui sont chargés d’aider la CENI à faire son travail, ce sont les partis politiques, car c’est en leur bénéfice. A eux de faire sortir les gens à aller se faire enrôler ». Et de regretter que ce travail n’est pas fait. C’est pourquoi il a invité  les partis politiques à jouer leur rôle en sensibilisant leurs militants à aller se faire enrôler en vue des échéances électorales. Après ces échanges avec les responsables de la CENI à  Saaba, le président de NDH-Burkina, Idrissa Birba s’est dit satisfait de la sensibilisation de ce matin dans les artères de la commune et  le marché de Saaba. Il a soutenu que le 19 juin dernier ils avaient organisé une conférence pour inviter la population de Saaba à aller s’enrôler et cette opération vise à davantage sensibiliser cette population sur le bien-fondé de l’enrôlement. Il a confié qu’ils ont distribué des prospectus et sensibilisé la population à aller s’enrôler afin de pouvoir voter lors des échéances électorales à venir. «  Aujourd’hui, c’est une tournée sur le terrain, au marché de Saaba, ensuite sur les sites d’enrôlement pour constater ce qui se passe. Je crois que dans l’ensemble tout se passe bien », a-t-il confié. L’arbre ne devant pas cacher la forêt, Idrissa Birba a soutenu que sur le terrain, ils ont rencontré quelques difficultés notamment certains Burkinabè qui ne disposent pas de cartes nationales d’identité.  « Le constat amer que nous avons fait au niveau du marché de Saaba, c’est que certains ne disposaient pas de cartes nationales d’identité. Pourtant sans cette carte, vous ne pouvez pas voter. Je trouve dommage que jusqu’à présent certains ne disposent pas  de cette carte, cela est un sérieux problème pour l’état civil burkinabè », a-t-il indiqué. C’est pourquoi il a invité les Burkinabè  en général et ceux de Saaba en particulier à se presser pour avoir les documents de votation et à aller se faire enrôler avant le 9 juillet prochain  en vue de jouer leur droit civique le 22 novembre prochain. Il n’a pas terminé  sans remercier la CENI pour la confiance placée en NDH-Burkina, à la presse burkinabè pour son soutien et son accompagnement et au maire de Saaba pour sa disponibilité.

Par Nafissatou Ouédraogo

1-Le président de NDH-Burkina, Idrissa Birba   sensibilisant dans les rues de la commune rurale de Saaba

2-Dans le marché de Saaba, NDH-Burkina a invité les populations à aller s’enrôler en vue des élections à venir

3-Idrissa Birba donnant l’exemple en s’enrôlant

4- Paul Yougbaré, cadre d’appui de la CENI à Saaba demande aux partis politiques à jouer leur rôle dans la sensibilisation de leurs militants à aller s’enrôler

Partager

Laisser un commentaire